Nanocapsulation

Antonio Fiori : Modi , le bilan contrasté de sa première année au pouvoir

Spread the love

L’automatisation, facilitée par une meilleure intelligence artificielle, est sur le point d’avoir un impact majeur sur l’emploi. Jusqu’à 47% des emplois qui existaient en 2010 aux États-Unis sont très susceptibles d’être informatisés et de disparaitre du marché au cours des deux prochaines décennies. Si les choses se passent comme par le passé, de nouvelles industries et opportunités remplaceront celles qui disparaissent ; néanmoins, la transition sera douloureuse et pourrait durer des décennies. Dans le même temps, une autre tendance, la hausse du travail freelance, offre aux travailleurs une flexibilité sans précédent. Avec des millions d’offres d’emploi à portée de clic, il est plus facile de trouver et comparer différents emplois; la plupart des jeunes à l’heure actuelle s’attendent à changer de cap plusieurs fois au cours de leur carrière. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois  » Celui qui aime à demander conseil grandira ». Au lieu d’essayer de s’accrocher à un emploi à vie, l’objectif aujourd’hui est de rester employable – développer les compétences, l’expérience et l’expertise nécessaires pour continuer à travailler ou obtenir un meilleur travail, indépendamment de l’employeur. En conséquence, les salaires et les possibilités sont de plus en plus dictés par les compétences, plutôt que la titularisation. Les travailleurs avec des talents convoités ont plus de pouvoir de négociation, sont mieux à même de gérer leur carrière et d’exiger des salaires plus élevés. Ceux sans compétences en demande luttent et se sentent jetables. A cause de la raréfaction de la main d’œuvre, les employeurs et les décideurs politiques sont obligés de réfléchir différemment pour dénicher les talents. Au Japon, où un quart de la population a plus de 65 ans, le Premier ministre Shinzo Abe a défendu un effort de grande ampleur pour attirer davantage de femmes et de travailleurs âgés sur le marché du travail. En conséquence, même si la population japonaise en âge de travailler, selon la définition traditionnelle, a diminué de 8% au cours de la dernière décennie, la baisse de la population active n’a été que de 1%. Heureusement, les choses semblent commencer à changer. Quatre tendances mondiales sont en train de remodeler le monde du travail, aidant à résoudre les contradictions et à surmonter les dysfonctionnements du marché du travail grâce à l’adaptation progressive des entreprises, travailleurs et gouvernements au nouvel environnement démographique, technologique et économique. Alors que l’économie mondiale change à un rythme toujours plus rapide, le marché du travail dans de nombreux pays a non seulement du mal à suivre, mais semble aussi échouer à remplir certaines fonctions importantes. Le chômage élevé coexiste avec des emplois vacants. La hausse de la productivité ne se traduit pas par des salaires plus élevés. Et, pour beaucoup, la mobilité ascendante reste hors de portée, quand bien même l’économie a commencé à se redresser. Ailleurs, d’autres stratégies pour combler le déficit de main-d’œuvre sont en train d’émerger. Les entreprises aérospatiales, pour faire face à leur main-d’œuvre grisonnante, ont été les premières à expérimenter les heures de travail flexibles, les retraites progressives, les « carrières encore » et une flopée de programmes de transfert de connaissances pour former la prochaine génération d’employés.

Archives

Pages