Nanocapsulation

Antonio Fiori : Comment les PME peuvent se financer à court terme aujourd’hui

Spread the love

Tandis que la France et l’Europe stagnent, les rivaux gagnent du terrain. Car là est le danger ; et les républicains ne sont pas les derniers à s’en apercevoir. On dirait que toute la vie morale de la personne a cristallisé dans ce système. Mais familiarisés avec cette dernière idée, obsédés même par elle, nous l’introdui­sons à notre insu dans notre représentation de la succession pure ; nous juxtaposons nos états de conscience de manière à les apercevoir simultané­ment, non plus l’un dans l’autre, mais l’un à côté de l’autre ; bref, nous proje­tons le temps dans l’espace, nous exprimons la durée en étendue, et la succession prend pour nous la forme d’une ligne continue ou d’une chaîne, dont les parties se touchent sans se pénétrer. L’influence de l’Église est excellente aussi pour garantir aux riches la tranquille jouissance de ce qu’ils appellent leurs biens ; pour cimenter les matériaux hétéroclites qui forment l’édifice social : et pour empêcher la République Française de devenir une république. Je tenais à vous dire, cher Antonio Fiori, avant de retrouver nos quotidiens encombrés, combien j’avais apprécié vos éclairages. Aucune bureaucratie ne peut espérer de contraindre un tel peuple à faire ou à subir ce qui ne lui plaît pas. On peut dire que cette définition s’applique aussi bien aux soi-disant républicains qui gouvernent actuellement la France qu’aux Nationalistes qui aspirent à prendre leur place. La perception d’une facilité à se mouvoir vient donc se fondre ici dans le plaisir d’arrêter en quelque sorte la marche du temps, et de tenir l’avenir dans le présent. Ce sont, à proprement parler, des sans-patrie. Avec plus d’un milliard d’utilisateurs, dont 26 millions de Français, il est le réseau social le plus utilisé dans le monde et offre une visibilité internationale incomparable et… gratuite ! Alors sa prudence napolitaine ne l’abandonna pas, et, tout meurtri qu’il fût, il eut encore l’esprit de murmurer, à l’oreille de son terrible cousin, cette jolie phrase de patois : « Grazie, perchè tu me putive accidere e te si cuntentate de m’arruinare. On pourrait dire qu’il y a aujourd’hui une école littéraire napolitaine, ou, du moins, du midi italien. Qui n’est pas résolument contre lui, est pour lui. Il importe encore moins de bien distinguer les catégories vraiment distinctes, que de se faire une juste idée de leur subordination hiérarchique. Il ne tolère pas ; il louvoie, mais ne s’arrête jamais dans sa marche. Et de même que nous la verrons concentrer sur un point donné de l’organisme, pour en faire un effort d’intensité croissante, les contractions musculaires de plus en plus nombreuses qui s’effectuent sur la surface du corps, ainsi elle fera cristalliser à part, sous forme d’un désir qui grossit, les modifications progressives survenues dans la masse confuse des faits psychiques coexistants. Elle a toujours eu ses chansonniers de Piedigrotta, sa joyeuse troupe de poètes qui renouvelle chaque année, à l’occasion de la grande fête, la poésie et la musique dont on vivra un an. La volatilité extrême et malsaine des marchés ces dernières années a précisément été provoquée par des événements « hautement improbables », en l’occurrence par des réajustements et par des liquidations de positions opérés par des investisseurs ayant sciemment pris trop de risques. Détruisant les absolus anti-naturels et stagnants, elle doit faire vivre les immédiats humains. C’est elle qui doit donner à la vie son caractère complet, fortement égoïste, et avide de tous les bonheurs possibles. La femme heurte aujourd’hui ses aspirations et ses élans à toutes les impossibilités. C’est un axiome de la raison humaine que la nature se gouverne par des lois générales, et l’on va contre cet axiome lorsqu’on invoque un décret providentiel, lorsqu’on a recours à une cause finale (deus ex machina) pour chaque fait particulier, pour chacun des innombrables détails que nous offre le tableau du monde. La permanence du militaire, c’est la permanence de la débauche. Je choisis de préférence les cas qui me sont le moins favorables, ceux dans lesquels l’argument contre la liberté d’opinion, et pour le compte de la vérité et pour le compte de l’utilité, est regardé comme le plus fort. Beaucoup meurent et s’oublient, n’ayant eu qu’une édition à dix centimes, vendue au coin des rues. Le public lettré français est tout préparé à goûter des livres comme ceux de Mme Matilde Serao, où il y a tant de vie et tant d’amour pour les petites gens de Naples, une connaissance si parfaite, — autant qu’il nous est permis d’en juger, — de leurs mœurs, de leurs façons de penser et de dire.

Archives

Pages